Couleurs d'Islande


Tout le monde a déjà entendu parlé du roman de Pierre Loti : « Pêcheur d’Islande », et bien voici : « Couleurs d’Islande » !!!!!
Au 1er abord, l’Islande est dominée par 2 couleurs : le blanc de la neige, des glaciers et le noir de la lave, des déserts. Mais comme pour toute chose il ne faut pas s’arrêter aux apparences et en posant un peu ses yeux sur cette île, on découvre une palette incroyable de couleurs, un véritable arc en ciel. Le spectre des couleurs est balayé en long, en large et en travers par Mère Nature.

Commençons par les 2 couleurs principales :
Le blanc, qui symbolise le froid des immenses glaciers, les langues glacières et de la neige. Hormis pour cette dernière, la glace est très souvent grisâtre car mélangée à la poussière de lave surtout au niveau des langues glaciaires
langue glaciaire à Skaftafellcrevasses de langue glaciaire

Il y a aussi la neige qui recouvre toute l'Islande les 3/4 de l'année
neige à Askjaneige à Askja



Et le noir de la lave récente, des plages de sable volcanique, du désert de sable volcanique, de l'obsidienne, ... :
champ de lave du Krafladésert de l'Hekla sable de la plage de Vik



Le bleu, sous toutes ses teintes : bleu-vert, azur, quasi transparent, laiteux, roi, ciel, bleu-gris, ... Cette couleur omniprésente est l'oeuvre de l'eau sous forme liquide et solide :
eau dans une faille à Pingvellirbleu-gris de la mer et du ciel à Vik bleu des icebergs du Jokulsarlonbleu des icebergs du Jokulsarlon bleu laiteux du Viti à Askjableu laiteux au Krafla bleu pâle d'une ssource chaude à Hveralvellirbleu transparent d'une source chaude à Geysir bleu azur d'une source chaude à Hveravellirbleu azur d'une source chaude à Geysir bleu roi du Myvatnbleu transparent d'une source chaude à Hveravellir bleu de la bulle du geyser Strokkur



Et le gris des marmites de boue et des fumerolles :
une fumerolleune fumerolle une marmite de boueune marmite de boue



Le jaune du souffre évidement omniprésent sur les sites géothermiques, mais aussi le jaune des mousses couvrant les champs de lave et le jaunâtre de la pierre ponce dans le désert d'Odadahraun :
du souffre à l'état pur près d'une fumerollela mousse sur la lave le jaunâtre de la pierre ponce dans le désert



Le rouge, symbole du feu, de la terre brûlée et du magma en fusion :
flans du lac Ljotipollurflans du Raudholar



Le rose n'indique pas forcement la douceur en Islande, c'est plutôt le sol stérilisé et constament chaud de l'activité géothermique :
le sol de la colline de Namafjallle rose de la colline de Namafjall



Il y a beaucoup de moutons en Islande, faut bien que ces braves bêtes mangent autre chose que des cailloux, donc les prairies enherbées se trouvent sur les plaines côtières, mais le vert peut aussi venir de la mousse verte des zones humides devenues fluo par l'eau chaude :
les prairies côtièresle fameux vert du Blahnukur dans le Laugar moussemousse mousse sur champ de lave dans le Laugarmousse sur les cratères du Laki



Enfin l'ocre est toutes ses déclinaisons sur les tons pastel que l'on retrouve nottament aux Kerlingarfjoll, Krisuvik, ... :
Krisuvik Krisuvik Krisuvik Krisuvik Kerlingarfjoll Kerlingarfjoll Kerlingarfjoll Kerlingarfjoll


L'ocre des solfatares :
solfatares solfatares


l'ocre des montagnes au Landmannalaugar :
au Laugar



Pour terminer ce petit tour d'horizon des couleurs en Islande, voici quelques beaux contrastes de couleurs que peut nous offrir cette nature, de véritables oeuvres d'art !!!
les habitations colorées de Seydisfjordurles rhyolites dans les environs de Borgarfjordur des lichens sur une pierreune herbe verte dans le désert de sable noir d'Odadahraun soleil de minuitsans commentaires aux Kerlingarfjoll les couleurs du Landmannalaugarles couleurs du Landmannalaugar les couleurs flamboyantes du Brennisteinasldales vallées de rhyolite du Landmannalaugar les ravins de la langue glaciaire skaftafelljokullle bleu du lac Kleifarvatn et le noir de sa plage volcanique