La flore arctique


Au premier abord, en se rendant en Islande, on ne peut être que frappé par l'absence de végétation sur le territoire, aucune forêt, pas de haies arbustives, aucun arbre isolé, une strate herbacée très limitée, seule la mousse couvre à l'infini les champs de lave ... Evidement les sols islandais ne se prêtent guère à l'épanouissement de la flore, brûlés par les pluies de cendre, lessivés par les jökulhlaup, couverts de neige pendant les 3/4 de l'année, sans compter le décalage d'ensoleillement (24h de soleil l'été, 24h de nuit l'hiver), des températures qui ne dépassent jamais 10°C, un vent continu, 99% du sol islandais est constitué de roche volcanique le plus souvent acide ... Tout ça pour dire qu'avec ces conditions extrêmes, la toundra islandaise se limite à la flore arctique ne comptant pas plus de 470 plantes et 1000 espèces de mousses et lichens.


Voici les principaux arbres croisés dans la nature islandaise :

le saule laineux (Salix lanata)

le bouleau nain (Betula nana)

des bouleaux nains et des saules laineux

le saule arctique (Salix phylicifolia)

l'épicea (Picea sitchensis peut-être)


les principales fleurs de la campagne islandaise :

la centaurée des montagnes (Centaurea montana)

le lupin d'Alaska (Lupinus nootkatensis), planté pour lutter contre l'érosion des sols

l'orpin rose (Rhodiola rosea)

l'orchidée verte du nord (Habenaria hyperborea)

l'angélique officinale (Angelica archangelica)

la silène acaule (Silene acaulis)

la silène maritime (Silene maritima)

la silène maritime, la silène acaule et l'armérie maritime dans le désert du Kjölur

l'armerie maritime (Armeria maritima)

la benoite des ruisseaux (Geum rivale)

la grassette (Pinguicula vulgaris), c'est une plante carnivore

la gentiane des neiges (Gentiana nivalis)

l'élyme des sables (Leymus arenarius), planté dans le désert pour lutter contre l'érosion des sols

le lychnis des Alpes (Lychnis alpina)

la linaigrette de Scheuchzer (Eriophorum scheuchzeri)

le saxifrage pyramidal (Saxifraga cotyledon)

le thym arctique (Thymus praecox ssp arcticus) et l'alchemille des îles Feroe (Alchemilla faeroensis)

le géranium des bois (Geranium sylvaticum), géranium des prés (Geranium pratense) et Renoncule âcre (Ranunculus acris)

L'azalée alpine, appelée aussi azalée couchée (Loiseleuria procumbens)

la gesse maritime, appelée aussi gesse de mer (Lathyrus maritimus)

le gaillet jaune (Galium verum)


On touve aussi énormément de mousses et lychens qui recouvrent les champs de lave et la terre :

La mousse Philonotis fontana (Philonotis fontana)

Les lichens