29 juillet


le trajet d'aujourd'hui : Bordeaux, Bayonne, Vitoria, Burgos, Valladolid, Salamanque, Ciudad Rodrigo.


  • Le matin on part de bonne heure et on arrive à Bayonne vers 9h00 en prenant la N10, on s’arrête à un Leclerc à Biarritz faire quelques courses On passe la frontière et direction l’A1 gratuite vers San Sebatien, vers 12h00 on s’arrête manger à un petit village (Mendoza) perché près d’un aérodrome on s’installe à côté de l’église avec une belle vue sur la campagne, dans le cimetière abandonnée il y pousse des pavots, David dit qu’il aimerait en avoir chez lui et justement j’en ai des graines à la maison (je lui en enverrai par la suite) On passe Vitoria, Burgos (posé au milieu de la campagne), Valladolid (aussi perdu dans la campagne), on fait de l’essence à Tordesillas. On arrive à Salamanque où on se gare près des arènes, il fait ce jour là une forte chaleur, et on visite la ville, on est impressionné par l’architecture flamboyante des bâtisses,

    avant de repartir on se prend une boisson à la terrasse d’un café. On arrive à Ciudad Rodrigo pas loin de la frontière, le camping se trouve en contre bas de la coté fortifiée, nous n’avons pas le temps de la visiter mais on se promet de le faire au retour car le village à l’air magnifique Nous sommes dans un petit camping sympa avec une réceptionniste à l’accueil très aimable cependant il n’y a pas grand monde au camping.

    29 juillet - Portugal, Bordeaux, Salamanque, Ciudad Rodrigo

    29 juillet


    le trajet d'aujourd'hui : Bordeaux, Bayonne, Vitoria, Burgos, Valladolid, Salamanque, Ciudad Rodrigo.


  • Le matin on part de bonne heure et on arrive à Bayonne vers 9h00 en prenant la N10, on s’arrête à un Leclerc à Biarritz faire quelques courses On passe la frontière et direction l’A1 gratuite vers San Sebatien, vers 12h00 on s’arrête manger à un petit village (Mendoza) perché près d’un aérodrome on s’installe à côté de l’église avec une belle vue sur la campagne, dans le cimetière abandonnée il y pousse des pavots, David dit qu’il aimerait en avoir chez lui et justement j’en ai des graines à la maison (je lui en enverrai par la suite) On passe Vitoria, Burgos (posé au milieu de la campagne), Valladolid (aussi perdu dans la campagne), on fait de l’essence à Tordesillas. On arrive à Salamanque où on se gare près des arènes, il fait ce jour là une forte chaleur, et on visite la ville, on est impressionné par l’architecture flamboyante des bâtisses,

    avant de repartir on se prend une boisson à la terrasse d’un café. On arrive à Ciudad Rodrigo pas loin de la frontière, le camping se trouve en contre bas de la coté fortifiée, nous n’avons pas le temps de la visiter mais on se promet de le faire au retour car le village à l’air magnifique Nous sommes dans un petit camping sympa avec une réceptionniste à l’accueil très aimable cependant il n’y a pas grand monde au camping.