le trajet d'aujourd'hui : Oban, Glasgow, Greenhead.


  • Et la nuit fut … humide … très très humide. Nos duvets en touchant le double toit de la tente ont pompé toute l’eau qui ruisselait donc résultat des courses les duvets sont devenus des éponges et le oreiller de Christophe a fait de même de l’autre côté donc trempe aussi et évidement la tente remplie une nouvelle fois de flotte !! Et il pleut toujours autant en ce bon matin, nous restons dans les tentes un peu plus longtemps que d’habitude pour savoir comment on s’y prend pour tout plier et savoir si on attend une accalmie qui ne viendra pas. On range le maximum de chose sur notre matelas et direction le coffre de la voiture pour tout entasser au plus vite, le dégonflage du matelas se révèle de l’exploit !! Et je me remets à vider la tente de toute son eau avec un bol, évidement je suis sur les nerfs comme Chris, Steph reste à son habitude d’un calme « olympien ». je finis d’essuyer le tapis de sol avec du papier wc et nous plions les 2 tentes au plus vite et sous la pluie, tout est trempe dans la voiture les chaussures de Christophe ont pris l’eau et il est obligé de finir le voyage avec les chaussures de rando, ce qui n’est pas dès plus pratique. Quelle galère nous finissons le voyage sous des trombes d’eau qui l’aurait cru, c’est parti pour la descente vers Glasgow, au niveau de cette ville une petite accalmie se dessine pour traverser la cité, mais la pluie reprend de plus belle, durant le trajet de nombreuses routes sont coupées ou déviées à cause d’inondations, et des files de voitures commencent à se former, par miracle notre trajet est très peu perturbé par les intempéries. Sur l’autoroute c’est le pompon nous ne voyons plus rien de ce qui est devant nous tellement il pleut, et j’en prend une photo pour preuve.

    Toute la journée se déroule sous la pluie et nous arrivons en fin d’après midi au niveau de Lockerbie, la où il y a eu l’attentat d’un Boeing en 88 par Kadhafi. Nous comptons voir dans la région l’Hadrian’s wall (le mur d’Hadrien) construit à l’époque romaine par l’empereur Hadrien pour délimiter la frontière de l’empire romain d’avec les barbares de l’ouest à l’est de l’Angleterre. Nous nous arrêtons dans le petit village de Greenhead toujours sous la pluie, nous repérons un petit camping tenu par une vieille dame qui voudrait bien nous prendre mais qui s’excuse toutes les 30 secondes de l’état de son terrain gorgé d’eau, on lui dit que ce n’est pas bien grave et qu’on laissera la voiture à l’extérieur pour ne pas abîmer sa pelouse, montage de tente trempe sur un sol trempe et sous la pluie … trempe !!! Peu après un type avec un gros sac à dos arrive et monte lui aussi se tente devant les notre, il parcourt l’Ecosse à pied sous ce temps écossais, quel courage !! Juste avant la tombée de la nuit nous partons dans le village situé à 2 Km du camping pour visiter le mur d’Hadrien sous une accalmie bienvenue. La ressemblance avec la muraille de Chine est flagrante, il ne reste plus que les fondations et les premières pierres du mur mais on voit bien qu’il parcourt toute la campagne, c’est une sacrée fortification car il fait plus de 3m de large, quelle belle réalisation pour cette époque. (122 ap JC, construit par l'Empereur Hadrien, pour se protèger des tribus qui habitaient l'Ecosse, il fait 120km de long sur 3m de large et 4m de haut initialement. il y a une tour militaire tout les 1500m).

    Nous revenons au camping pour manger vite fait tant qu’il ne pleut pas et à peine sous la tente que la pluie repart de plus belle pour toute la nuit, avec ce temps nous échappons aux midges mais à choisir entre ces sales bestioles et la pluie , je sais pas ...