titre


le trajet d'aujourd'hui : Athènes, Orly, Paris, Bordeaux.


  • Je me réveille avec le soleil plein fer dans le pare-brise de la voiture, c’est radical pour se lever !! Il est 08h00 j’ai le tout le temps devant moi car l’enregistrement des bagages commence qu’à 09h00. je vais au comptoir de chez National Car Rental rendre les clés et faire vérifier la voiture, tout est nickel, il est même étonné que je lui ramène la voiture toute propre, si il savait ce que la voiture a endurée sur la presqu’île de Méthana … tout est ok. Et je prends mon sac à dos et mon petit sac et direction l’aéroport pour l’enregistrement. Il n’y a pas grand monde, l’hôtesse me signifie que les sacs à dos sont à déposer à un enregistrement spécial, ohlala je sens comme un plan foireux là !! Tu t’enregistres à tel numéro mais tu déposes ton sac à un autre, c’est un bon coup pour retrouver son sac à Buenos Aeres ou à New Delhi au lieu de Paris-Orly !!! Je passe aux rayons X, pas de soucis évidement !! L’embarquement ce fait assez rapidement et on décolle à 11h00. Salut la Grèce, tchao tchao !! Quel bon et grand souvenir je vais garder de ce pays !!! Je m’assoupis pendant 1 heure façon de récupérer un peu. Il est 13h30 quand nous atterrissons à Orly-sud, le temps n’est pas trop mauvais, me revoici sur la terre natale, le temps de récupérer mon sac à dos aux bagages et des bruits courent dans l’aéroport que le centre de Paris serait bloqué par des grèves, c’est vrai qu’il y a eu de grosses grèves il y a 2 jours. Bon déjà je vais prendre mon bus Air France dehors et on verra bien, de toute manière j’ai le temps mon train n’est qu’à 15h50, j’ai plus de 2 heures devant moi pour rejoindre la gare Montparnasse. Le chauffeur de bus nous avertis que le quartier Montparnasse est totalement bloqué, on ne peut y accéder !! Comment faire ? Il nous laisse le choix : soit il nous laisse à la porte d’Orléans, soit il nous laisse place de l’étoile, et dans les 2 cas après on se démerde comme on peut. Bon pour une fin de voyage, c’est plutôt agité comme dernier jour !! De toute manière le choix est vite fait, c’est la porte d’Orléans comme terminus en espérant que le métro ne soit pas non plus en grève, sinon c’est marche à pied avec sac à dos sur les épaules jusqu’à la gare. A la station porte d’Orléans je vois un mouvement de foule assez impressionnant, mais que ce passe t-il ? Une dame me dit qu’il n’y a pas de contrôleurs, rien du tout, pas la peine de prendre un ticket, il faut faire comme tout le monde : prendre le train qui arrive direction Montparnasse. Je suis le mouvement et me voici en train de frauder le métro. Arrivé à la gare Montparnasse, un bordel monstre dehors !!! en fait c’est une manifestation des buralistes de toute la France qui bloque le quartier, et il y en pleins qui arrivent de l’intérieur de la gare. Dernière mauvaise nouvelle : le TGV en direction de Bordeaux initialement prévu pour 15h50 a pris 3 heures de retard !!! Bon on va prendre son mal en patience, je vais commencer par téléphoner à St Martial avec ma CB (puisque mon portable n’a plus de charge) pour leur dire de ne pas se presser pour venir me chercher, je n’arriverai que vers 22h00 au plus tôt. Cela fait, je vais me chercher le Sud-Ouest et le France-Football de cette semaine. Et puis un bon petit repas au Quick de la gare ne va pas me faire de mal !! Ce sera le 1er repas riche en calories depuis 15 jours. Une fois tout avalé je me recommande encore un 2ème menu à emporter que je dévorerai dans le train !!! Que c’est long d’attendre, puis en une fraction de seconde je vois des CRS charger sur des groupes de manifestants buralistes qui descendaient du train !!!! Pincez moi je rêve !! Ils doivent avoir le QI d’une poule. Enfin l’heure tant attendue est là, je monte dans mon TGV, un type à l’aspect un peu bourge s’assoie à côté de moi et se met à lire un livre écrit par Sarko !! Non mais je rêve, il me provoque ???? Un livre écrit par Sarko, c’est de la littérature ça ? Je n’en voudrai même pas pour caler un buffet de ce bouquin … rien que pour provoquer j’ai 2/3 Marianne dans mon sac que je sors, et je n’ai pas besoin d’aller chercher le bon article, le numéro que j’ai entre les mains est quasiment consacré a dézinguer le Petit Nicolas !!! Le type à côté de moi est offusqué de voir un magazine pareil, je me marre. Comme par hasard il n’en faut pas plus pour qu’il aille trouver une place ailleurs, j’adore !!!! Je vais pouvoir attaquer le 2ème menu de chez Quick. J’arrive à Bordeaux-St Jean, il est 22h30, je ne suis plus à 10 min près. Mes parents m’attendent au point rencontre de la gare, accueil très très chaleureux à leur fiston baroudeur, et un bon gros repas m’attend à la maison, c’est grandiose. Surtout que … je reprends le boulot demain matin !!!! Nuit assez courte et réveil avec les yeux en couille d’hirondelle !!!!!!!!!!!!!


    Et, à l’année prochaine !!