22 septembre 09

le trajet d'aujourd'hui : aéroport Orly, Palerme.


  • Il est 05h00, Orly s'éveille, je vais à l'enregistrement, pas mal de monde attend déjà et l'hôtesse ne prend même pas le temps de regarder mon ticket internet, juste la carte d'identité. Elle me refile une poche plastique qui se déchire au fur et à mesure que j'enfile mon sac dedans, c'est le côté pratique !!! au final mon sac pèse 21 kg, donc 1 kg de trop, c'est bon ça passe, et au passage sécurité le type ne me demande pas si j'ai une ceinture, décidément les gens sont tête en l'air ce matin. Tiens le vol d'Easyjet de 06h35 vers Athènes existe toujours, j'y retournerai bien !! C'est un Boeing 737 de chez Transavia qui nous emmène, il fait encore nuit quand il décolle à 07h00. Personne n'est à côté de moi et comme d'hab une irrésistible envie de dormir me surprend au coin de la rue … Je me tiens un de ces mal de gorge, quel dégoût de m'être enrhumé cette nuit.
    Il est 09h00 quand l'avion atterrit sur le tarmac sicilien sous un beau soleil, l'aéroport me paraît bien petit, mais bon c'est vrai je suis à Palerme faut quand même pas oublier !! Mon sac arrive comme je le pensais, c'est à dire sans le sac plastique … la douane est là aussi avec les chiens, avec moi ils craignent rien, juste des poches de riz et de blé. La gare féroviaire se trouve juste au sous sol de l'aéroport, en plus c'est super bien indiqué, un train toutes les ½ heures, c'est bon pour celui de 10h00, en fait l'aéroport Falcone-Borsellino (anciennement Punta Raisi) se trouve à 30 bornes du centre de Palerme et il y a bien 1 heure de train. Mes premières impressions en voyant le paysage défiler sont mitigées et je ressens déjà cette pauvreté d'Italie du sud, mais quelque chose me dit aussi que je vais me régaler.

    J'arrive à la gare centrale à 11h 00 avec un super beau temps, bon maintenant c'est le grand saut dans Palerme et j m'engage dans la Via Roma qui m'accueille par un concert de klaxons de tous les diables !!! non mais c'est infernal, vont pas se taire un petit peu ? Le sac commence à me peser un peu sur les épaules et je trouve l'hôtel 'Palazzo Savona' sans trop de difficultés à l'intersection d'avec la Via Vittorio Emanuele, il n'a pas l'air de payer de mine et un type m'ouvre la cage d'ascenseur, quelle galère pour y rentrer avec mon sac. C'est au 2ème étage, j'entre et m'adresse à la réceptionniste qui faut bien l'avouer est bien charmante !!! elle a une finesse dans son visage, on dirai ma cousine, non vraiment charmante. Une fois réglé mes 2 nuits ici, elle me montre la chambre commune (j'ai réservé 1 lit par internet, pas cher du tout : 16€/nuit avec petit dej), 4 lits dans une belle chambre style … enfin bref elle a un style. Elle me donne le lit le plus proche de la fenêtre (vue sur la Via V. Emanuele), y'a un de ces bordels dehors, ça va promettre cette nuit. Sur les 4 pieux, y'en a déjà 2 d'occupés dont où le type est encore en train de dormir. Je m'installe vite fait et je place mon sac dans l'armoire.

    Allé y'a plus qu'a, je pars me promener en longeant la Via V. Emanuele, de suite j'arrive à la cathédrale, déjà de l'extérieur elle envoie terrible avec ses petits dômes annexes, son portail d'entrée richement sculpté et son dôme typiquement baroque. Dedans, elle est d'une sobriété exemplaire, baroque mais pas trop (comme ça, ça me va) ce n'est pas assommant de décorations et de dorures diverses. Il faut quand même remarquer les 2 bénitiers en marbre blanc qui sont d'une facture grandiose !! dont l'un représente une vue de Florence.

    La Via V. Emanuele est une des grosses rues commerçantes de la ville, il y a beaucoup d'animation et énormément de librairies scolaires, j'ai jamais vu ça !! elles se touchent toutes !!!

    Je mange mes restes de sandwich dans le jardin Villa Bonillo, j'ai pas d'heure précise pour becter puisqu'on est en vacances !!

    Je pousse jusqu'à l'église San Giovanni degli Eremiti, la célèbre église aux dômes rouges, c'est vraiment original, ça fait un peu oriental, limite mauresque, enfin il doit y avoir un peu de tout ça.

    Dans le secteur je m'avance au Palazzo dei Normanni pour voir la Chapelle Palatine, le chef-d'œuvre de l'époque Normande (1060-1282) en Sicile, plusieurs arts se mélangent pour donner cette merveille : art byzantin, art islamique, art normand, … elle date de 1130 et elle n'a pas pris une ride. C'est marrant car de l'extérieur on ne la voit pas, elle est encastrée dans le Palazzo dei Normanni, puis quand j'entre dans le patio central du palais, le premier truc qui me frappe c'est la grande fresque de mosaïques extérieures (19ème s.),

    les couleurs sont très chaleureuses et puis c'est la stupéfaction quand j'entre à l'intérieur !!! tout brille, tout scintille, tout n'est que dorure, c'est grandiose de beauté !!! je sais pas si l'évêché de Palerme s'en sert encore pour faire des messes, mais si elle est encore en fonction le curé doit se régaler à faire la messe ici. C'est marrant car les mosaïques représentent tout un tas de scènes bibliques comme la séparation de la Terre et de l'eau, l'arche de Noé, Adam et Ève, … je trouve ça fantastique. Sans blague, il faut quand même s'imaginer la somme de travail que cela représente. Décidément le Christ Pantocrator est présent dans tous les édifices byzantins, en Grèce c'était déjà le cas, et Saint Paul apôtre n'est pas en reste dans les représentations murales. C'est trop beau. Le prix d'entrée à augmenté d' 1€ (7€ au lieu de 6€) mais ça les vaut bien.

    15H00, je ressors de la Chapelle Palatine tout enchanté, je me tâte alors pour aller à Monreale voir la Cathédrale, mais j'ai peur de faire une overdose de mosaïques byzantines, les cigales chantent à tout va dans les pins du Palazzo dei Normanni, je suis fracassé avec une fatigue terrible, ça doit être ce temps lourd. Bon j'ai la flemme d'aller à Monreale, je décide d'aller flâner dans les rues de Palerme accompagné des bruits de klaxons !!! même avec la fatigue je me régale de cette architecture si riche, si belle, on trouve des palais à tous les coins de rue : des palais abandonnés, des palais habités, des palais en rénovation, des palais musées, ... je suis comme un gamin à qui l'on propose des bonbons !!! quelle richesse !!!! on sent encore quelle fût la puissance de cette ville dans le temps, mais aujourd'hui c'est tout autre chose : "grandeur et décadence" ... voilà, Palazzo Abatellis (transformé en musée), Palazzo Gangi (là où fût tourné la célèbre scène du bal du film 'le guépard'), Palazzo Chiarramonte (palais de l'inquisition), palazzo Galletti di San Cataldo, palazzo Pretorio (transformé hôtel de région), et tant d'autres palais méconnus ...

    Bon en fait ma flânerie est de courte durée car je suis en vrac, je préfère retourner à l'hôtel pour me reposer, je tombe comme une masse sur le pieu … 16h30-18h00 j'ai dormi par bribes, il tombe des cordes dehors (j'ai bien fait de rentrer). Les 2 gars qui occupent les lits en face du mien sont des allemands, impossible de prendre une douche car la porte est toujours fermée. À 19h00 je pars en ville pour me trouver un truc à becter,

    aucun prix n'est affiché, je me repli alors sur un petit resto typique derrière la cathédrale (resto « al carreto ») à 20h30. Puré qu'il fait chaud, je suis collant de partout, y'a pas moyen je vais devoir forcer la porte de la douche à l'hôtel. Je me prend une Caponata sicilienne (sorte de ratatouille froide), c'est excellent. Ils n'ont que de l'eau froide, ça va pas arranger les choses pour mon mal de gorge, l'intérieur du resto est sympa avec cette déco de peintures typiques siciliennes et de belles arcades en pierre. Maintenant c'est le plat de spaghettis accompagné de chapelure, tomates et raisins, c'est pas mal du tout. Moi qui suis tout seul dans le resto, voici que 10 personnes arrivent d'un seul coup pour manger à 21h00 sans réserver, le cuistot n'est pas près de se coucher !! (à la plonge non plus). Par contre l'addition est plus que salée !!! 16,5€, pourtant 3€+8€ ça fait pas 16,5€ ? bon ok il y a 1,5€ de bouteille d'eau en plus, sur la facture il y a 4€ en supplément mais ça ne correspond à rien : TVA ? Service ? … bon je vais pas faire d'histoires, je paye en serrant les dents … elle se goure en me remettant la monnaie, 1€ de trop, ben ça c'est pour moi et le pourboire elle l'a revu !!! Autant Palerme est plein de vie la journée, autant c'est mort de chez mort à partir de 22h00, la Via V. Emanuele est totalement vide, j'en suis très surpris. Je rentre à l'hôtel et mes allemands sont toujours pendus au téléphone, je lis un peu Marianne jusqu'à 22h00 et hop au pieu, du repos me fera le plus grand bien après cette 1ère journée en Sicile, je pose mes affaires sur le lit de libre à côté de moi, les allemands dorment à n'en plus finir.

    Je commence à m'endormir vers 23h00 quand quelqu'un frappe à la porte, c'est le réceptionniste de l'hôtel qui entre dans la chambre l'air gêné, je suis à moitié endormi je fais pas trop gaffe, quand je vois derrière le type une fille qui entre aussi dans la chambre avec sa valise !!!!!!!! nonnnn !!!!!!!!!!!! j'y crois pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! elle se voit 3 gaillards inconnus dans la chambre où elle va dormir !!!!!!!!!!!! à peine réveillé, j'enlève mes affaires du lit de libre puisque c'est là qu'elle va dormir. Elle fait de ces yeux !!!!! elle n'en revient toujours pas !!!!!!!!! le réceptionniste s'en va dans son bureau et elle part direct le revoir, et là ça discute fort, très fort même !!!!!!!!! qu'est ce qu'ils se mettent les 2 !!!!!!! du coin de l'œil à moitié ouvert j'essaie de voir la scène, et voilà la fille qui revient dans la chambre complètement dépitée, je lui donne environ 28/30 ans. Là elle traine pas une minute et se met direct dans son lit. Elle doit être hyper inquiète et gênée, je me mets à sa place, elle doit se poser 10000 questions !!!!!!!! Ben oui, quand même, quand tu es une fille et qu'on te dit de passer la nuit dans une chambre avec 3 types que tu ne connais absolument pas, y'a quand même de quoi s'inquiéter et ne pas dormir de la nuit !!!!!! je me doute qu'elle à dû s'imaginer de ces trucs … bon après les 2 allemands ne se sont aperçus de rien, ils dorment comme des oursons en plein hiver, et pour moi elle n'a aucun soucis à se faire (on est civilisé ou on ne l'est pas !!! parole de français à peu-près intelligent). Bref, je suis à peu près sûr qu'elle n'a pas fermé l'œil de la nuit, ce qui n'est pas mon cas car je me replonge dans mon sommeil aussitôt tellement je suis fatigué. Mais quand même, quelle surprise …