le trajet d'aujourd'hui : Chateau-Renault, Lille, Zeebrugge.


  • On décolle de bon matin pour s’arrêter à l’intermarché de Château-Renault et y achète un gonfleur à pied (la future ‘moule’), on passe par Chartres, Dreux, Mantes la jolie, Beauvais où l’on se perd en se trompant de route, Arras où l’on fait le plein de la fiesta et on s’arrête pour faire une petite pose dans un petit village typiquement du nord avec les corons et les maisons de brique rouge, et on commence à parler des dates du voyage et Fob s’aperçois qu’il n’as pas posé les bonnes dates de congés !!! Au lieu de poser jusqu’au 12 il a posé jusqu’au 10 août, comment faire les billets de ferrys sont réservés il téléphone alors à son chef pour lui expliquer le topo et demander 2 jours de congés exceptionnels, ce qui lui est accordé. On repart vers Lille et on s’aperçoit que l’on risque d’être juste pour l’embarquement du ferry, il est 17h15 et on doit être à l’embarquement à 18h00 !!! Sur l’autoroute belge on affole les conteurs de la fiesta et on arrive à Zeebrugge sans trop de problèmes, mais il n’y à plus personne qui fait la queue pour le ferry, on se rend au guichet avec nos billets et la préposée nous dit que les enregistrements sont finis est qu’il est trop tard ce qui jette un grand froid dans la voiture !!! Impossible d’aller au ferry, elle téléphone quand même aux employés qui font ranger les voitures dans le ferry pour savoir si ils on fermé la trappe et si ils peuvent nous prendre encore, heureusement ils chargeaient les derniers camions, nous avons compris quand elle nous a fait un large sourire avec le téléphone !! Et on a été le dernier véhicule à monter dans le ferry, il était moins une, les vacances on faillit durer moins longtemps que prévus et moins et se terminer en Belgique. On part alors à 19h00 du port de Zeebrugge un grand port de marchandises avec des éoliennes sur toute la jetée.

    On rejoint nos cabines pour la nuit avec paquets de gâteaux et boisson dans les sacs. La nuit se passera avec quelques remous car la mer est agitée mais personne de malade.