16 avril 09

le trajet d'aujourd'hui : El Fargue, Grenade, Jaen, Mancha Real.


  • J'ai pas trop mal dormi cette nuit, un peu mal au dos mais ça va. 08°C dans la 206 j'ai pas eu froid, le portable sonne à 07h00. Il n'a pas trop plu cette nuit mais le ciel est toujours bouché de partout, je m'enfile le ptit dèj vite fait dans la voiture et je décolle du parking d'El Fargue à 07h30. Dehors il fait 05°C, il a peu de monde sur la route avec une buée d'enfer, je suis obligé de rouler avec la fenêtre ouverte, y'a pas mieux pour se réveiller. Une fois à Grenade je retrouve la route d'hier qui mène au parking souterrain, je m'y gare à 08h15, vite vite je me presse à pied car j'ai l'entrée aux Palais Nasrides de l'Alhambra à partir de 10h00, je ne sais pas si je vais devoir faire la queue et comment s'y prendre. J'emprunte l'avenue Via de Colon dans le mauvais sens, heureusement que je m'en aperçois assez vite !!! me voilà au pied de la rue qui mène à l'Alhambra, hey mais ça grimpe cette côte !!! j'arrive en haut je suis rincé ... et devant moi ce dresse la porte de la justice et rien que ça ça m'impressionne !!! il m'en faut peu c'est vrai.

    J'entre par cette porte et à mon grand étonnement personne ne contrôle, je rejoins le Palais de Charles Quint parmi la foule mais pourtant je ne trouve pas la billetterie, je tourne je vire et toujours rien en vue, c'est bizarre car je vois des gens avec des tickets à la main. Bon je fais 1/2 tour pour demander à un vigile qui m'indique que c'est de l'autre côté ... allé hop je rebrousse chemin et je me perds à l'extérieur des murailles, un type m'indique l'endroit mais en contre partie il veut me cirer les godasses (mes tennis) moyennant finance !!!!! il est fou, tu m'as revu mon coco !!!!! Je continue mais c'est loin et pendant ce temps l'heure tourne ... et je me galère tout autant pour trouver les bornes internet car j'ai ma réservation internet depuis 2 mois, je redemande à une hôtesse qui m'indique une file au fond, ça me semble bizarre car il n'y a personne ça ne doit pas être ça, j'ose pas passer à gauche et doubler la grosse file "carte bancaire" qui fait la queue au guichet "carte bancaire", ça va râler terrible si je les double !!!! quoique ils ont pas a se plaindre de leur file comparé à la file immense au guichet principal, c'est une marrée humaine sur plus de 100m qui fait la queue dès 09h00 !!!!!! Je reviens voir l'hôtesse mais c'est bien là-bas qu'il faut aller, je passe donc devant tout le monde, ils sont tous dégoutés !!!!!! et bien sûr il n'y a personne aux bornes "ticket internet", c'est trop bon !!!!! c'est hyper simple pour avoir son billet : je mets la carte bleue avec laquelle j'ai payé y'a 2 mois dans la borne, et le ticket tombe !!!! trop bon et hyper rapide cette affaire, ça valait le coup de réserver par internet quant je vois la file derrière moi ... Me voilà avec le précieux sésame en main et tchao à tous qui faites la queue !!!! Mince, dommage pour cette immense file humaine il n'y a plus de tickets en vente pour aujourd'hui, des milliers de personnes peuvent s'en retourner c'est de la folie !!!!

    Bon voici en grandes lignes, l'histoire de l'Alhambra : Les musulmans sont présents dans l'Al-Andalus depuis 500 ans (année 711), différentes dynasties se succèdent à la tête d'Al-Andalus. En 1238, l'émirat de Grenade est crée par la nouvelle dynastie Nasride dirigée par Muhammad ben Nazar ('Al-Ahmar' ou 'Al-Ghâlib' pour les intimes), face à la reconquista chrétienne les Nasrides définissent leur frontières avec les espagnols, c'est la 'frontera' (d'où le nom de certaines villes comme Arcos, Jerez, Conil, Vejer tous "de la Frontera'). Pendant 200 ans, les Nasrides développent l'embellissement des palais princiers, les artistes sont au faîte de leur gloire, un raffinement jamais atteint. C'est là que les palais de l'Alhambra sont construits, chaque émir arrivant au pouvoir rajoute une note personnelle à l'ensemble avec de nouvelles salles, jardins, mosaïques, ... c'est Yousouf 1er et Mohammed V Al-Ghanî qui font édifier les plus belles salles du palais entre 1333 et 1354, mais l'argent manque pour les réalisations, on abandonne le marbre et les matériaux nobles pour les remplacer par le stuc et le plâtre. De superbes jardins et un palais d'été sont aussi construits à proximité, c'est le Generalife. La décadence du règne Nasride se fait sentir car les troupes espagnoles ont bien décidé d'en finir une bonne fois pour toutes avec la présence arabe sur leurs terres, en 1482 le 22ème émir Nasride monte sur le trône de Grenade, c'est Abû `Abd Allâh appelé plus communément 'Boabdil', piètre militaire il prend branlés sur branlés et le royaume d'Al-Andalus ne se limite plus qu'à la ville de Grenade en 1491. Notre cher Boabdil est reclus dans son palais de l'Alhambra et l'assaut final de l'armée chrétienne se fait le 2 janvier 1492. Boabdil remet les clés aux rois chrétiens et signe un traité de capitulation pour qu'il puisse s'exiler quelques temps dans la région des Alpujarras puis au Maroc où il meurt en 1494 ou 1533 (on sait pas trop). Les espagnols ont décidé de détruire tout ce qui touche à l'islam en Andalousie mais devant la beauté de l'Alhambra ils décident de ne pas toucher au palais et de s'en servir comme palais royaux. Par la suite Charles Quint y fait construire un palais style renaissance avec une vaste cour circulaire en 1526. Puis petit à petit l'Alhambra tomba en désuétude et les pillards se servirent. en 1936 durant la guerre d'Espagne il s'en faut même de peu que les bombes franquistes tombent sur le palais et en 1984 l'ensemble de l'Alhambra, du Generalife et de l'Albayzin sont classés au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Aujourd'hui ce sont 7.000 (limité) visiteurs qui se pressent chaque jour pour visiter le plus beau palais arabe du monde, qui se décompose en :

    1- Médina

    2- Palais de Charles Quint

    3- Alcazaba

    4- Les Palais Nasrides (Palacios Nazaries) sont divisés en 3 palais distincts qui eux-même sont divisés en plusieurs salles :
    .......41- Le Palais du Mexuar
    ...............411- Salle du Mexuar (patio del Mexuar)
    ...............412- Cour de la Chambre dorée (patio del Cuarto dorado)
    ...............413- Chambre Dorée (cuarto dorado)
    .......42- Le Palais de Comares
    ...............421- Cour des Myrtes (patio de los Arrayanes)
    ...............422- Salle de la Barca (sala de la Barca)
    ...............423- Salon des Ambassadeurs (salon de Embajadores)
    .......43- Le Palais des Lions
    ...............431- Cour des Lions (patio de los leones)
    ...............432- Salle des Abencérages (sala de los Abencerrajes)
    ...............433- Salle des Rois (sala de los Reyes)
    ...............434- Salle des Deux Soeurs (Sala de las dos hermanas)
    ...............435- Salle des Fenêtres à Meneaux (los Ajimeces)
    ...............436- Belvédère de Lindaraja

    5- Bains royaux (banos reales)

    6- Jardins du Partal (palacio del partal)

    7- Le Palais d'été du Generalife
    .......71- Cour du Canal (patio de la Acequia)
    .......72- Cour de la Sultane (patio de los Cipreses)
    .......73- Jardins suspendus (jardines altos)

    Il est 09h15 et j'ai 1 heure à attendre avant mon passage pour les palais nasrides, j'en profite pour me promener dans l'Alcazaba, c'est la partie la plus vieille de l'ensemble de l'Alhambra, j'y accède par la porte du vin,

    par miracle le ciel se dégage des nuages en l'espace de 10s !!! ça c'est la bonne nouvelle de la journée, j'en pose même le pull. Il n'y a pas grand monde dans l'Alcazaba, c'est l'ancien espace militaire qui offre de superbes vues sur Grenade et le quartier de l'Albayzin, et voici la "tour de gué" où les rois catholiques hissèrent leur étendard après avoir reconquis la ville le 2 janvier 1492, dernier bastion musulman à se rendre après 700 ans de domination musulmane en Al-Andalous. Chaque année le 2 janvier on fait sonner la cloche pour commémorer la victoire chrétienne.

    10h00 arrive, et une petite file se forme côté individuel et 2 groupes aussi, les hôtesses nous demandent d'avoir nos sac à dos devant à fin de ne pas toucher les stucs involontairement, cette position de sac me fait mal au dos mais c'est pratique pour poser le guide vert. Bon voilà maintenant c'est l'heure du moment tant attendu, quelque chose qui va être unique à vivre, des instants qu'il va falloir déguster avec les yeux et la mémoire, je vais m'immerger dans un monde quasi iréel qui a pour cadre un palais unique au monde : les Palais Nasrides de l'Alhambra de Grenade.
    Une fois passé la porte d'entrée du Mexuar : indescriptible !!! sans mots !!! je sais pas trop quoi dire !!! de salles en salles !!! de colonnes en colonnes !!! de reliefs en reliefs !!! de sculptures en sculptures !!! c'est irréel, surtout quand je pense au travail réalisé pour l'époque, je sais même pas si on réaliserait un truc comme ça aujourd'hui ... les plafonds !!! les colonnes !!! les mosaïques !!! les reliefs de plaquage !!! les stucs !!! les mozarabes !!! les jeux d'eau !!! tout est beauté même si tout se ressemble dans cet art, je ne m'en lasse jamais. Certains plafonds me paraissent interminables et que dire de la calligraphie superbe, jusqu'au moindre petit motif au coin d'un mur à l'ombre que personne ne voit parait magique !!! Les 124 colonnes de la Cour des Lions, c'est GRAND !!! trop grand même pour être humain. Heureusement que l'on entre par petits groupes pour fluidifier les visites. J'ai une mention spéciale pour la cour des Myrtes qui me laisse sans voix, le temps c'est arrêté sur Grenade. Petit bémol pour la fontaine des Lions qui est en travaux donc pas de lions pour aujourd'hui.

    Salle du Mexuar (patio del Mexuar) :

    Chambre dorée (cuarto dorado) :

    Cour des Myrtes (patio de los Arrayanes) :

    Salon des Ambassadeurs (salon de Embajadores) :

    Cour des Lions (patio de los leones) :

    Salle des Abencérages (sala de los Abencerrajes) :

    Salle des Deux Soeurs (Sala de las dos hermanas) :

    Salle des Fenêtres à Meneaux (los Ajimeces) :

    Belvédère de Lindaraja :

    Bains royaux (banos reales) :

    Jardins du Partal (palacio del partal) :

    Palais d'été du Generalife :

    Palais de Charles Quint :

    Je continue par les bains puis par le petit palais du Partal, photo bien connue des magazines pour représenter les palais de l'Alhambra. Je termine par le Generalife, palais d'été de l'Emir que je croyai bien plus grand que ça, d'ailleurs je suis un peu déçus par les bassins, je croyais voir plus de jeux d'eau sophistiqués et des bassins communicants. Mais bon je vais pas me plaindre déjà j'ai beau temps par rapport à hier, je finis par le palais de Charles Quint avec une grosse verrue (heu non bâtisse, excusez moi !!) qui gâche tout de l'extérieur et une belle arène à l'intérieur. Il est 15h30 quand je finis, quelques nuages pointent dans le ciel de Grenade, 13°C.

    Je m'assois sur un des bancs de la Médina et je regarde avec attention la prière d'un groupe de français de confession musulmane, ça aussi ça m'a frappé à quel point les musulmans d'aujourd'hui sont fascinés par l'Alhambra, ils doivent se dire que les ancêtres faisaient du bien beau travail !!! Beaucoup d'entre eux lisent les épigraphies sur les stucs, reprenant des versés du Coran ou les devises Nasrides gravées, cette curiosité chez ces gens là pour l'histoire ancienne m'a beaucoup plu. Il y a beaucoup de français à visiter les lieux, pas loin de la moitié.

    Allé je m'en vais, conscient d'avoir vu et vécu un moment exceptionnel, ah oui l'Alhambra mérite amplement ça réputation mondiale d'un des plus beaux palais au monde. Je quitte cet endroit merveilleux et je m'en vais flâner dans le souk avec toujours en tête tout ce que j'ai vu aujourd'hui, en fait je suis encore un peu ailleurs ... je m'amuse à comparer les prix sur des objets identiques quand il y en a, même prix partout pour certains, du simple au double pour d'autres, prix pas marqué pour le reste. 17h00 je quitte Grenade en ayant passé une journée faste !!! Peu de circulation, je m'aperçois que les nuages de pluie sont accrochés à la Sierra Nevada, c'est flagrant tous les nuages viennent s'écraser sur les montagnes.

    L'autovia de Jaen, c'est un champs d'oliviers d'un seul tenant !!! avec cette argile blanc-jaunâtre, le soleil par dessus, ça doit faire un de ces contrastes avec les arbres !!! Je m'arrête à Jaen me prendre du gaz, du pain au Carrefour. Bien sûr à la caisse moins de 10 articles ils acceptent pas la carte bancaire ... obligé d'aller retirer du cash, le 1er distributeur ne fonctionne pas quelle merde, je traverse tout le Carrefour pour en trouver un autre. 20h00 les champs d'oliviers ne manquent pas ici, je m'engouffre dans l'un d'eux vers Mancha Real, et Jaen est couvert sous un énorme nuage noir, l'herbe n'est pas fauchée ça me plaquera la voiture.

    J'installe la tente sous un olivier, dans l'argile les sardines s'enfoncent comme dans du beurre (pour une fois), gros repas encore ce soir : apero (comme toujours), saucisson, 1/3 d'omelette, blé, saucisses, fromage, gâteau et orange. Je fini à peine qu'il commence à tomber une petite averse de 5 min, je rentre vite fais mes tennis. 13°C à la tombée du jour, ça fait bien longtemps que la vaisselle est faite, je lis un petit peu le guide vert, je range aussi un peu dans la 206 et planification de la fin du voyage. Purée la bonne averse qui vient de tomber là, je reste dans la voiture jusqu'à 23h00, j'en profite pour remplir ma gourde pour cette nuit, je suis un gros buveur d'eau nocturne !!! 16°C dans la tente, j'enfile le lycra haut, ça risque de chuter même si le temps est couvert, ce matin il faisait pas si chaud que ça dehors. J'ai mal au dos et aux reins ce soir, une bonne nuit réparatrice va me faire le plus grand bien. Maintenant que j'y repense si ils ne m'ont pas demandé 50x le ticket d'entrée à l'Alhambra alors ils ne me l'ont jamais demandé ...