15 juillet


le trajet d'aujourd'hui : Reykjavík.


  • Je viens de passer une bonne nuit, sans mal au dos. Il est 08h00 et 13°C dans la tente. Je me dépêche au plus vite à m’habiller et enfiler le petit dèj pour aller remettre le 4x4 à 09h00 chez Hertz. Mince je me trompe il n’est que 07h00 !!!!! J’ai mal vu à ma montre … Bon ben comme ça je suis sûr que je ne serai pas en retard pour la restitution.

    J’arrive à Hertz Reykjavik-centre et c’est le patron qui me reçoit, je me retiens d’éclater de rire car il a une de ces dégaines : costar-cravate avec claquettes-chaussettes de sport !!!! Il doit être d’origine allemande ou hollandaise !!! Tout est ok, il est même surpris que je lui rende le 4x4 aussi propre, en fait je me suis cassé le cul pour rien hier à le laver de fond en comble car ils ont un atelier de nettoyage où les véhicules restitués sont lavés, mais bon si on leur ramène une voiture bien crade à mon avis ils seront plus pointilleux pou faire payer au client la moindre éraflure, j’en suis sûr. Par contre ils oublient de me faire payer les frais d’abandon, c’est tout bon !!!! Surtout je ne dis rien et je m’éclipse vite fais de la rue avant qu’ils ne s’en aperçoivent. Maintenant direction la gare routière pour acheter 1 ticket de bus pour demain matin, 1 aller Reykjavik-aéroport de Keflavik. J’espère qu’il fera meilleur car aujourd’hui c’est couvert, il bruine par moments. Et puis au fil de la matinée le temps se lève, il fait même bon, je rejoins le centre-ville faire quelques achats de souvenirs (il serait temps car c’est mon dernier jour en Islande), comme la capitale n’est pas très grande il n’y a qu’une rue commerçante (Laugavegur) comme ça au moins ça va être vite fait. Bordel même si la valeur de la couronne islandaise a baissé cette année par rapport à l’€uro ça reste quand même bien cher !!! Surtout les commerçants appliquent tous les mêmes prix sur les mêmes articles, ils dorment pas … Je me prends des bonnets, des écharpes, des mitaines en laine d’Islande pour mes parents et moi à défaut de pulls islandais, je m’en mange encore les doigts des pulls soldés d’Akureyri … Il est 13h30 je rentre au camping à pied, pour le repas je me prépare un bon purée-hareng qui passe très bien. Cet aprèm je vais envoyer mon colis avec tout un tas d’affaires, notamment toutes les pierres ramassées, de la documentation, … j’emballe le tout dans le carton que j’ai récupéré au début du voyage, tout plié dans du papier journal, je scotche l’ensemble, il fait son poids le gonze !!!! 15h00, un peu de rangement dans la tente et je me rends au jardin botanique à proximité derrière le stade avec mon paquet,

    à ma grande surprise je trouve que ce jardin botanique est moins bien que celui d’Akureyri, il y a moins d’espèces végétales il me semble mais il est bien plus grand en superficie.

    Maintenant je vais moins rigoler, il faut que je me traverse toute la ville avec mon lourd colis sous le bras jusqu’à la poste du centre ville. J’y arrive ¾ d’heure après le jardin, y’a pas de soucis pour l’envoyer en France, la guichetière ma débarrassé de ce que j’avais… du paquet oui … mais surtout de 5000 isk !!!! Ca fait cher l’envoi de colis par l’avion !!!! J’aurais dû prendre par bateau ça aurait été plus long mais bien moins cher aussi !!!

    Il est 17h00 je vais faire un tour dans la vieille ville de Reykjavik, en passant au lac Tjörnin,

    j’entre dans la Mairie ultra moderne comme bâtiment elle est sur pilotis qui s’avance sur le lac, dans le hall il y a une carte géante en relief de l’Islande, c’est impressionnant, je reste ébahi devant la masse de travail que ça représente une carte comme ça !!!! Voilà le boulot de titan !!!! Je savais qu’elle était grande mais pas à ce point.

    Je remonte ensuite vers l’église Hallgrímskirkja, le monument le plus célèbre d’Islande, construite en béton de basalte de 1945 à 1986, sa flèche mesure 75m de haut (c’est le bâtiment le plus haut de l’île). Son architecture est censée symboliser les paysages islandais : les glaciers, les orgues basaltiques, les sommets, …malheureusement en ce moment la flèche est en travaux et on ne peut donc pas entrer à l’intérieur.

    Au pied de l’église se trouve la statue de l’islandais Leifur Eiríksson (le fils d’Erik le Rouge) le découvreur de l’Amérique (et non c’est pas C. Colomb !!) en 990.

    Il me reste 1300 isk (10€ environ) en monnaie, quoi en faire ? Les échanger à l’aéroport ? Pour le peu que ça représente ça va me coûter aussi cher en commission que ça va me rapporter.

    Prendre quelques derniers souvenirs alors, mais on n’a pas grand-chose avec si peu. Je ressors d’une boutique, j’ai pris 3 bricoles, quelques cartes postales et j’en ai pour … 1600 isk !! J’ai dû faire chauffer la carte bancaire … Bon allé je vais me prendre un dernier skyr et ça va me permettre de liquider cette monnaie, je ressors de l’épicerie avec : 1 skyr, 1 paquet de gâteaux et 1 poche de bombons, j’en ai pour ? … 1700 isk !!!! Décidément j’ai encore dû affûter la carte bleue !!! Je crois que je vais garder cet argent jusqu’au bout. Sur les quais Sæbraut, trône une sculpture un peu particulière : Sólfarið, la modélisation d’un bateau viking, en aluminium, inspiré également par les os des baleines qui ont fait la fortune de l’Islande.

    J’appelle St Martial pour leur dire que tout est ok pour demain soir, ils me posent des questions trop bêtes du style : « tu es à 50km de l’aéroport ? Mais tu as prévus au moins de comment t’y rendre ? » Non, non je vais y aller à pied … j’ai pas assez marché pendant 3 semaines, je pars maintenant !!! Je me lamente … Mais non, pourquoi ça tombe toujours sur moi ce genre de questions …

    Me revoilà au camping, il est 21h30 je prépare à manger de façon à tout ranger mon sac à dos ce soir. Au menu c’est riz cantonnais, skyr, pomme, confiture et quelques restes.

    Après la vaisselle je me rends compte qu’il y a pas mal d’italiens dans le camping, ça me rappelle la Corse en 2003. Je range mon sac à dos, il me faut bien 1 heure, mais pas de problèmes au final tout entre impec, et sans tasser !!! Le seul truc c’est que je ne connais pas le poids du sac mais je pense que ça va passer demain matin, le 20kg n’y sont probablement pas. Cette histoire d’horaire de Flybus pour demain matin me tracasse au plus haut point, je vais à l’accueil demander des infos supplémentaires : donc c’est ok le bus passe tous les matins devant l’auberge de jeunesse mais ce que je ne savais pas c’est qu’il faut s’inscrire si on veut qu’il s’arrête nous prendre !!! La réceptionniste téléphone à la gare routière BSI pour les prévenir qu’il y aura 1 personne pour 05h00 du matin. Ok ça marche. Ouf ! Heureusement que j’ai eu le réflexe de me renseigner sinon demain matin j’allai poireauter longtemps devant l’auberge !!!!! Qu’elle présence d’esprit j’ai eu sur ce coup !!! Bon une dernière petite douche pour bien dormir et je dépose ma bouteille de gaz dans un casier où tous les voyageurs de transit posent leur affaires qu’ils ne se servent plus avant de partir et c’est à disposition gratuite des voyageurs qui arrivent sur l’île, on y trouve de tout : des sardines, bouteilles gaz, chaussures de rando, 1 tente, des plats lyophilisés …Il est 00h00 et il fait 11°C et grand soleil dans le ciel sans nuages, tout est prêt, à mon retour des douches j’ai un petit papillon accroché à la tente m’invitant à me présenter à l’accueil au plus vite, c’est quoi ce bazar !!!!!!! Je suis à peu près sûr que c’est à cause de l’autocollant du camping que j’ai décollé de ma tente indiquant mon paiement pour de nuits que j’ai enlevé tout à l’heure, heureusement je l’ai gardé dans mon sac. Je me rends à la réception et c’était bien ça !! Je lui explique que je pars demain tôt et lui montre le ticket, il a l’air vexé car il pensait tenir un clandestin qui n’avait pas payé, et bien non cher ami ce sera pas pour cette fois !!!! Maintenant je pars au lit tranquille, j’espère que la serviette sera sèche tout à l’heure car je l’ai suspendue dans la tente, le réveil du portable réglé à 04h00 (faut pas faire comme ce matin, se gourrer d’heure, sinon je reste ici pour la vie, quoique ça ne me déplairai pas !!!). Je me rase et hop dans le duvet pour la dernière (courte) nuit au soleil en Islande.