17 avril 09

le trajet d'aujourd'hui : Mancha Real, Jaen, Ubeda, Cazorla, Ubeda, La Carolina.


  • Excellente nuit malgré l'autovia pas loin, par contre j'ai toujours mal au dos comme tous les matins. Il me semble qu'il y a plus par moments cette nuit, vers 06h30 surtout. 12°C, me lève à 08h00, je resterai bien dans le duvet à entretenir ma flemme !!! je devine qu'il n'y a pas un brin de soleil et je vois à travers la moustiquaire que la tente est totalement trempée. Avec ce temps humide je suis mouatte de partout, les habits, la tente, tout est humide, bref ça sèchera comme ça pourra. après le petit dèj je décolle pour Jaen à 09h30 et je me gare derrière les arènes, je passe à la cathédrale avec sa superbe façade et ses 2 grandes tours/clochers,

    l'intérieur est aussi très majestueux et très sobre, malheureusement je ne peux pas trop m'avancer car c'est l'heure de l'office.

    Dehors il fait un temps couvert mais un agréable 15°C se fait sentir. Je m'en vais voir les bains arabes, pour une fois je m'y prends assez tôt dans la journée après les déceptions des bains d'Alhama de Granada, d'Almeria et de Grenade. Je double un groupe de retraités qui prend la même direction que moi dans la rue, j suppose savoir où ils vont, au même endroit que moi sans doute. J'arrive au palais Villardompardo qui abrite les bains et sert de musée, le réceptionniste habillé en militaire me reçoit, photos interdites d'ailleurs il me fait laisser mon sac à dos dans une consigne obligatoire, évidement je n'ai pas la monnaie pour 1€. Sans rien dire j'ai gardé mon appareil photo dans la poche de mon polaire, personne n'a rien vu. Tiens là aussi c'est gratuit pour les européens. Je suis seul pour la visite, j'avais peur qu'il m'accompagne !!! je passe au sous-sol sur un sol de verre qui permet de voir les fouilles des canalisations des bains, génial !!! les bains n'ont été découverts qu'en 1913 mais datent du 11ème s, ce sont les plus grands bains arabes d'Espagne encore existants. et puis je pénètre dans les bains proprement dit, 2 salles rectangulaires avec de magnifiques portes en fer à cheval et le plafond vouté est incrusté de puits de lumière en forme d'étoiles qui difuse une luminosité délicate.

    C'est superbe, je me vois me reposer à l'époque ici !!! je prends quand même des photos, y'en a marre de ne pas avoir le droit, comme je suis tout seul ... et puis la salle principale a le même système d'étoiles au plafond et des colonnes outrepassées qui me font penser à la mosquée d'Almonaster la Real ou de Cordoue !!! Cette salle est très belle, on peut remarquer un gros travail de restauration.

    Le groupe de retraités de tout à l'heure arrive, je m'en vais visiter le musée des arts et traditions populaires dans le palais aussi, sur les thèmes de l'huile d'olive dans la région, de la vie à l'époque du début du XXème s., les céramiques, c'est très intéressant. Il faut aussi remarquer le patio du palais avec de belles arcades. Je quitte Jaen à 11h00 passé. Je passe par Ubeda connu pour ses lanternes et sa céramique, ville classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, elle me laissera pas un souvenir impérissable ... j'y arrive à 12h00, et je visite à pied le centre historique, je m'emmerde à mort ... déjà le style renaissance c'est pas mon truc,

    ok il y a quelques beaux bâtiments mais bon, classé 2 étoiles au guide vert je comprend pas ... et classé à l'UNESCO je comprend encore moins !!! Jusqu'à 14h30 je marche pour marcher dans les rues, 3 heures de perdues quoi !!! et les rares céramiques, bonjour les prix !!! et les lanternes ils ont dû toutes les vendre, je n'en vois pas une ... J'ai faim, je m'achète des biscuits apéro qui ressemblent à des Curlys à 0,25€ la poche, j'en mange 3, c'est dégueu comme tout, je jette le tout à la poubelle. Tiens y'a une rue à la gloire du joueur de football argentin : Hernan Crespo !!!

    Je repars d'ici ça me gonfle d'une force cette ville ... 15h00 je m'arrête au bord d'un champs d'oliviers pour casser la croute. 16h00 je m'approche de Cazorla avec le soleil mais les gros nuages noirs sont présents sur les sierras, si je dois passer la journée de demain en montagne (Parc naturel de las sierras de Cazorla Segura y las Villas) sous un temps de merde, je vais rien voir, ça va me fatiguer et au vu de la route du retour à faire après, ça va être journée galère ... je décide (crève-cœur) à 17h30 au village La Iruela de faire 1/2 tour et commencer la remontée de l'Espagne.

    19h00, j'arrive à La Carolina en passant par Aldea Isabela et Aldea Fernandina ici les villages portent le nom de femmes, c'est génial ça !!!

    Je préfère camper ici au lieu de continuer car c'est pareil au nord, la région des Despenarperros le temps est très vilain, j'ai le mauvais souvenir de l'endroit à l'aller sous un temps infernal !!! et je sais pas comment ça se présente derrière, c'est plus prudent donc de planter la tente ici à La Carolina dans un champs d'oliviers. Avec ce temps très orageux, le ciel noir, les chênes verts et les prés d'un vert pétant ça donne des couleurs lumieuses splendides, quel contraste !!

    La terre est argileuse rouge est est trempée de frais, je me dégotte un coin où les oliviers sont très espacés et la terre humide mas pas boueuse.

    De plus j'ai l'impression d'être dans un couloir de ciel plus clément entre 2 sierras où c'est noir de chez noir !!!

    Il fait 12°C à 20h00, je commence le diner et l'apero quand Saint Martial appelle, on blague bien pendant 1/2 heure, l'heure tourne et je ne peux toujours pas manger en téléphonant. Enfin je raccroche, il ne me reste plus que 1/4 d'heure pour becter : chorizo, bouillon, 1/3 d'omelette, 2 sachets de nouilles asiatiques (j'ai faim !!),fromage.

    Le record a pris fin, je fini la vaisselle et le dessert à 21h30 à la frontale ... je m'installe dans la 206 à lire le guide vert et regarder la carte pour demain car je dois me traverser toute l'Espagne et pourquoi pas visiter Tolède ou Ségovie suivant le temps d'avance que j'aurai et suivant les conditions météo. Voilà qu'il se met à pleuvoir, je vais pas sortir maintenant, 22h30 le se met aussi de la partie. J'attrape le géricane d'eau par le siège arrière et me remplis la gourdasse dans la voiture, petit exploit de ma part car je renverse pas d'eau partout !!! assez rare chez moi pour le souligner !!!! J'entends une meute de chiens au loin, décidément je les attire ... Petite accalmie, m'engouffre dans la tente mais le vent souffle toujours, si ça pouvait chasser les nuages cette nuit. 23h00 au chaud dans le duvet qui va bien, d'ici j'entends l'autovia au loin ,ça va me bercer !!! "Joe le futé" c'est moi, en ouvrant la porte de l'avancée de la tente, de l'eau tombe sur la porte de la chambre, bien sûr j'ouvre cette porte vers l'intérieur au lieu de la tirer vers l'extérieur, je mets de l'eau dans la tente !!! ...