le trajet d'aujourd'hui : Galashiels, les Borders.


  • Fob veut nous payer le petit dej mais quand il a vu les prix au comptoir il prend peur, il se prend quand même un gâteau sous emballage, il prétend que le gâteau est mauvais et qu’il va s’empoisonner … je pars ensuite au bureau de change pour 40€ et je demande dans un anglais impeccable « change €uros forty » (cela va me suivre tout le voyage) il est temps de rejoindre les véhicules et c’est le grand saut vers la conduite à gauche, les premiers miles sont folkloriques car on roule à 20km/h façon de se rassurer. Une fois le coup de pris et plus d’assurance nous voila partis sur l’autoroute A1 vers ‘The North’ on voit d’indiquer la ville de Middlesbrough que nous on transforme en ‘Midelsbrwowgwowgow’ ensuite on passe au dessus de Newcastle grande ville portuaire, au début nous ne comprenons pas pourquoi les camions nous font des appels de clignotant devant nous et en fait c’est pour nous avertir que l’on peut les doubler et on quitte l’A1 pour partir vers les terres et rejoindre l’Ecosse, on passe la frontière sans s’en apercevoir et on arrive dans le village de Jedburgh et une magnifique abbaye en ruine sur notre gauche, on se promet que demain on va la visiter car elle impose. On se pose à Galashiels, petit village de la région des Borders, on trouve un petit camping qui ne paye pas de mine et on y va quand même, Chris y va pour demander à passer 2 nuits et le type lui dit combien on est et réfléchi sans trop savoir combien nous demander comme prix, bon il dit 20Livres pour les 2 nuits comme il aurait pu dire 30 ou 10 … et la on remarque que le camping à l’air louche donc on s’installe au plus loin à la lisière d’une haie. A bien y regarder on découvre qu’on est dans un véritable camp de gitans !!!!! On est dégoûté…

    bon il va falloir faire avec. On décide d’aller faire une petite ballade pour se dégourdir les jambes à travers la campagne car ça à l’air balisé. On gare la voiture au dans un petit hameau du nom de Selkirk, au départ de la ballade et on commence par un chemin longé de hauts conifères qui aboutit à des champs de près vallonnés avec des troupeaux de moutons un peu partout. C’est extrêmement bien balisé et on arrive à une retenue d’eau artificielle

    au milieu des prairies et l’on poursuit notre chemin à travers près et bois, on se trouve le long d’une clôture en pierre sèche, impec pour manger un peu à l’abri du vent.

    Ensuite le chemin s’enfonce dans une foret de Douglas hyper sombre,

    on hésite à y rentrer et puis oui et je trouve à nos pieds un magnifique cèpe que je cueille pour ce soir. On longe les prairies mais avec un petit doute sur le chemin et puis vient le moment où on se pert, on arrive même plus à rebrousser chemin car tous les près se ressemblent quelle galère surtout que la fin de journée arrive. Chris pense avoir vu auparavant une pancarte de direction, on la trouve et en fait la pancarte avait été tournée dans la mauvaise direction et c’est reparti sur le chemin de retour sans perdre de temps à travers bois et effectivement on arrive à la voiture ; quelle journée !! Les vacances commencent fort ! Arrivé au camping on se cuisine le cèpe à la poêle. Chris va prendre une douche aux semblants de sanitaires derrière la réception et il revient désolé, il a dû désinfecter toute la douche à l’eau qui était heureusement bouillante car le bac de douche avait pleins de cheveux, de crasse, … dès qu’il nous a dit ça la douche a été zappée par moi et Stéphane. Nous sommes à deux pas du centre-ville de Galashiels, on en profite pour aller se promener en ville et boire un verre dans un pub, nous remarquons que les jardins privatifs des maisons sont magnifiques, exubérants et très bien entretenus.