24 septembre 09

le trajet d'aujourd'hui : Palerme, Punta Raisi, golfe de Castellammare, Segeste, Trapani, Erice, Trapani.


  • Quelle nuit pénible, j'ai peu dormi, notamment à cause du bruit continu de la rue … me souviens pas que la nuit dernière y'avait autant de bruit. Je me lève à 08h00, le sac est prêt en 5 min, en ouvrant les volets je découvre un beau temps, même si le temps reste couvert. Nous nous sommes donnés le mot : tout le monde se lève en même temps dans la chambre, l'hongroise, l'asiatique, l'américain et moi. Je sue comme un bœuf et la douche est la bienvenue ainsi que la séance rasage, y'a pas mieux pour effacer la gueule de bois. Je vais déjeuner en même temps que « ma » petite hongroise, elle est à une table et moi à une autre, on ne se décroche pas un mot … il y a de l'émotion dans l'air … ça sent le départ. À côté à table un couple de palois lit le livre d'or de l'hôtel, on blague un peu et j'y laisse un petit mot sympa. Voilà c'est les adieux avec ma voisine de Hongrie (dont je ne connais toujours pas le nom), petit pincement au cœur pour nous 2, elle me demande si je compte revenir à Palerme à la fin de mon voyage car elle sera sûrement encore là, moi je n'en sais rien probablement que non je ne repasserai pas par Palerme, je lui souhaite bonne chance pour son année ERASMUS et une bonne fin de vacances, peut-être se reverra-t-on un jour à Budapest, si j'y vais … ciao … sniff (surtout).

    Je me rend à la gare centrale et je prend le train pour l'aéroport à 09h30. Qu'il fait chaud dans ce train, c'est de la folie !! une fois arrivé à Punta Raisi, impossible de trouver les locations de voitures, je demande aux flics, aux préposés, … tout le monde m'indique les bus et les taxis, ils doivent avoir un deal … j'en peux déjà plus il fait trop chaud, je tourne en rond pendant ½ heure, enfin un flic qui m'indique que ça se trouve tout au fond de l'aéroport. Me voilà au contoir, j'y poireaute pendant ¼ d'heure en faisant la queue, merde c'est les retours !!! … je re-poireaute au bon guichet. La nenette me propose une assurance supplémentaire tout risque pour 90€ de plus, attends vu le petit aperçu que j'ai eu de la conduite italienne, ça ne serait pas du luxe que de la prendre !!! J'hérite d'une Fiat Panda à 12h00, et c'était prévu à 08h00 … légèrement à la bourre.
    Je prends direction l'ouest de la Sicile et la route qui longe le golfe de Castellammare, le temps n'est pas terrible et les stations balnéaires c'est pas mon truc, je sens que je vais pas prendre racine ici !!! la preuve c'est que j'arrive à Segeste à 13h00, c'est au milieu de nulle part mais le parking est plein à craquer !!! je vais attendre un peu que les gens se barrent manger pour aller visiter le site au calme.

    C'est un magnifique temple aux colonnes impressionnantes, on dirait qu'il est tombé du ciel et qu'il s'est écrasé là !!! il est tellement massif qu'on le croirait indestructible !!!

    C'est le peuple des Elymes qui aurait construit ce temple au V.ème s. av JC, mais on n'en sait pas plus sur l'histoire de ce temple et à qui il était destiné. En tout cas il envoie du bois !!!

    Il y a aussi sur le site un théâtre situé à 1km sur la colline au dessus du temple, je commence la montée vers le théâtre sous un soleil de plomb et je n'en peux déjà plus, qu'est ce que ça va être à l'Etna ? Faut dire quand même que ça grimpe sec et je comprend mieux pourquoi il y a une navette bus payante pour y aller. Enfin le voilà le bougre !!! il est tout petit et n'est pas construit dans la pente naturelle du sol mais il prend appuis sur un mur de soutènement qui entoure le théâtre.

    La vue est superbe sauf qu'elle est bien gâchée par l'autoroute qui passe en contre-bas. J'arrive à Trapani et impossible de trouver un supermarché, non mais c'est quoi ce truc ? Ils font leurs courses où les siciliens ? Le mystère reste entier … je sillonne Trapani en long, en large et en travers mais non, rien de rien pas de supermarché … ils doivent être ravitaillés par les corbeaux. Je redoutais d'entrer en ville avec la voiture car c'est du grand n'importe quoi !! non pas qu'ils roulent vite mais c'est l'anarchie totale en ville, tout le monde se gare n'importe comment, queues de poisson, priorité à celui qui y va au culot, concert de klaxons !!! le tout devant les carabinieri, ça me désole, feraient pas ça en France, je te le dis moi !!!! j'ai comme l'impression qu'ils ont un klaxon de greffé sous la pédale d'accélérateur, à chaque coup ça klaxonne !!! c'est ce qui s'appelle de la folie furieuse. Je monte jusqu'à Valderice et j'y trouve un discount : 3 bricoles et j'en ai pour 15€, payes ton discount !!! bon je prend 12 litres d'eau tant qu'à faire. Il tombe un orage de tous les diables, j'ai peine à revenir à la voiture, comme d'habitude depuis 3 jours il fait beau la journée et en fin d'après-midi il se met à pleuvoir, je commence à comprendre la météo sicilienne. Je grimpe jusqu'à Erice dans un brouillard d'enfer, en plus il fait un de ces froids. À ce qu'il paraît c'est très beau comme village médiéval mais dans le brouillard c'est pas terrible.
    Vaut mieux que je redescende à Trapani, il fera plus chaud, c'est exact 23°C en bas, il est 20h00 je me trouve une place de parking tranquille dans une rue donnant sur le front de mer, je vais passer la nuit là dans la voiture car avec ce temps de merde pas envie de monter la tente, enfin bref je commence bien mon voyage. Il y a des éclairs dantesques sur la Méditerranée, c'est impressionnant comme le ciel se déchire de partout !!! J'ai pas bien faim, je vais m'économiser un repas ce soir, je m'installe sur le siège passager mais il fait bien trop chaud, je suis en nage, obligé de me foutre à poil et pourvu que personne ne passe sur le trottoir à côté !!! M'endors vers 22h00, excellente nuit et je me réveille pour enfiler le pyjama et manger u nuts !!