01 avril 09

le trajet d'aujourd'hui : Séville, Italica, El Gaborro.


  • Enfin une vraie nuit, où je ne me réveille pas toutes les 1/2 heures, avec le dos bien plat, ça fait du bien. Je me réveille et me lève à 09h00, quelle bonne nuit ça fait du bien ... là où ça fait du bien !!! Il me semble que le ciel est couvert depuis l'intérieur de la tente, je sors et je trouve un grand ciel bleu avec le soleil qui pointe derrière les oliviers.

    Hier j'ai donc eu une mauvaise intuition, la toile de tente est trempée mais elle va sécher au soleil, en attendant que le petit dèj chauffe, je remarque les oliveraies sont très riches au niveau faunistique, j'entends une multitude de chants d'oiseaux, notamment des perdreaux et peut-être la galinette cendrée, mais pour cette dernière je ne suis pas sûr ...
    Je lève le camp et direction Séville et je me gare au parking de la gare, on ne change pas les bonnes vieilles habitudes. 11h00 et pourquoi pas prendre le tram jusqu'au centre, il doit bien y avoir une station à la gare Santa Justa, malheureusement je ne trouve pas la station de tram. Je demande poliment à un flic où se trouve la station du tram, et il me propose de m'emmener dans la bagnole de police jusqu'au centre !!!!! C'est un poisson d'avril qu'il me fait là !!! Je reste un peu dubitatif mais bon pourquoi pas, pourvu qu'il ne m'emmène pas au violon !!! Je le suis, à la sortie de la gare il rencontre une dame et sa gamine, manifestement il les connaît, elles viennent aussi avec nous pour le centre, hyper sympa ce flic !!!! On monte tous dans l'estafette et c'est parti taxi !!!!! Au volant, le flic n'arrête pas de faire le pitre pour faire marrer la petite, il met même la sirène pour déconner !!!! Il est trop fort ce gars !!!!! Après la série les routiers sont sympas, voici les flics sont sympas !!!! Il nous dépose donc au centre-ville, merci taxi.

    Je me rend à la Cathédrale, une file d'attente terrible, je reviendrai plus tard dans la journée. Une fille est son copain sont assis sur les marches du parvis de la Cathédrale en train de lire une carte, elle a une jupette légère remontée négligemment, les jambes pas mal écartées, elle fait semblant de ne pas se rendre compte que tout le monde la reluque ... à mon avis elle ne doit pas être très farouche, c'est pas très catholique tout ça sur la place de la Cathédrale !!!!
    Je me promène le long du Guadalquivir jusqu'au quartier Triana, ancien quartier des pêcheurs, je m'avance jusqu'à la basilique "los marnineros", bien sûr comme toutes les églises à l'approche de la Semaine Sainte, elles sont toutes fermées au public, sauf cas exceptionnel, et là c'est le cas puisque un groupe de scolaires vient voir la préparation du paso de la basilique, j'en profite donc pour me faire passer pour un accompagnateur discrètement à la fin du groupe !!! Me voilà dans la basilique ni vu ni connu !!!! bien sûr la porte reste fermée pour les autres personnes dehors. Les gamins sont en admiration devant la préparation du paso de la Vierge Marie, c'est vrai que ça représente du boulot.

    En longeant le Guadalquivir je rejoints la Plaza de España et le parc Maria Luiza, la Plaza en 1/2 cercle est le siège de toutes les administrations et délégations de ministères, c'est un bâtiment magnifique et la promenade au 1er étage est bien sympa, dommage que les canaux soient vides pour travaux. un alignement de bancs en azulejos montrent des scènes importantes de chaque grande ville d'Espagne, c'est un cours d'histoire.

    Le Parc Maria Luiza est imposant même si il n'est pas encore en pleine floraison, les arbres sont de belle taille, surtout les ficus caoutchouc et les palmiers. Il est 14h00 et 26°C, je mange mon paquet de gâteaux dans le parc sur un banc.

    Je me rend à la Cathédrale et il y a bien moins de monde, ça doit être l'heure du repas. Ah, la fameuse Cathédrale de Séville, un peu d'histoire pour ressituer l'endroit : au XIIIème siècle c'est la mosquée qui se trouve là avec comme minaret la Giralda et comme patio la cour des orangers, c'est la dynastie musulmane des Almohades qui dirige la région. En 1248 c'est la reconquête de Séville par les Catholiques emmenés par Ferdinand III, du temps passe jusqu'en 1401 et la décision de construire une Cathédrale à la place de la mosquée pour symboliser la prospérité de la ville, un des décisionnaires déclara "Construisons un temple si grand que ceux qui le verront terminé nous prendrons pour des fous !". Et la construction s'étala jusqu'au XVIème siècle pour donner naissance à la 3ème plus grande cathédrale du monde chrétien (après Saint Pierre de Rome et Saint Paul de Londres), les architectes gardent le minaret pour en faire le clocher et la cour des orangers pour en faire une des entrées. Effectivement sa taille est hors-normes : 126m de long, 83m de large, les voûtes de la nef centrale s'élèvent à 42 mètres, elle possède une trentaine de chapelles sur les côtés. La bâtisse est colossale, les piliers énormes (3m de large) si bien qu'en hauteur comme en largeur elle ne rentre pas dans l'objectif de l'appareil photo !!! Le tableau d'autel qui se trouve dans la capilla mayor est le plus grand du monde (20m) et le tombeau de Christophe Colomb se trouve là aussi. Tout est démesure, les fers forgés, retables, orgues, piliers, vitraux semblent bien petits pour une telle cathédrale !!!

    Même le tombeau de C. Colomb paraît ridicule (et il fait bien ses 3m de haut), comment les Hommes ont ils pus bâtir une bâtisse pareille ? La dernière fois que la Cathédrale à fait la une des journaux, c'était pour le mariage royal de l'infante Elena en 1995, si je me souviens bien ça avait été un évènement planétaire, Stéphane Bern me rectifiera si je me trompe !!! Je continue ma balade par l'ascension de la Giralda, montée facile car ce ne sont pas des marches mais des pans inclinés ce qui est plus facile, quoique les arabes auraient pû installer un ascenseur au milieu pour le muezzin, y'a largement la place !!!!! elle mesure 97m de haut pour 13m de large. Génial, j'arrive au niveau des cloches et la vue est superbe sur tout Séville.

    Bon allé j'ai fait le tour du propriétaire je rentre au parking de la gare à pied, mon flic-taxi n'est pas par là. Je quitte Séville enchanté et je prends la direction de Santiponce et d'Italica, la ville des empereurs romains Trajan et Hadrien (celui qui à fait le mur, ... en Ecosse), entrée gratuite pour les européens, l'amphithéâtre est énorme, il pouvait contenir 25.000 places, en fait c'est les fondations qui m'impressionnent le plus, on dirait qu'il a été taillé dans le rocher, un colisée de Rome en miniature.

    Sur le site au dessus de l'amphi, de très belles mosaïques à thèmes dont les oiseaux, les divinités planétaires, Apollon et la faune maritime, le labyrinthe, ...

    Je me rend ensuite au centre-ville de Santiponce pour voir le théâtre, malheureusement le point de vue est fermé, j'ai loupé l'heure, il est 19h30.

    Je m'avance jusqu'à El Garrobo sur la route d'Aracena car je n'arrive pas à trouver une parcelle de libre accès, elles sont toutes clôturées, faut dire aussi que les locataires des lieux ont tous 2 cornes !!!! Je me dégotte quand même un bout de prés en bordure de route au milieu des iris nains, chardons locaux, lavandes papillon, cistes, ... et chênes verts, le "cadre" de l'Andalousie pour moi tout seul !!!! 21h00 j'ai fini de manger reste de brie d'une semaine mélangé à la purée, quel goût, si si j'insiste c'est délicieux.

    J'ai mis à aérer mon duvet et la tente sur des buissons avant d'aller au lit, j'espère que cette nuit les bicornes vont pas me réveiller en sursaut, heureusement que ma tente n'est pas rouge. 13°C, ciel bien dégagé, les rares voitures passent sans me voir. Je me rend compte que je n'ai plus une seule pile de chargée, demain matin à la première heure va falloir charger les accus pour l'appareil photo. 21h30 la nuit est tombée, je lis dans la 206 avec la frontale quand tout à coup je vois 2 gros phares dans le rétro intérieur ????? vite l'opinel, je sors, je m'avance, ? c'est la Guardia !!! Je lui explique que je suis là juste pour la nuit, il vient voir la tente, c'est bon ok. Il me dit qu'il avait été intrigué car il a vu la plaque d'immatriculation de la 206 qui réfléchissait quand il est passé à la route !!!! Sur cette entrevue je m'en vais me fourrer dans le duvet.