15 aout


le trajet d'aujourd'hui : Porticcio, Ajaccio.


  • C’est parti pour encore une bonne journée de chaleur, nous allons faire une petite ballade sur les hauteurs de Porticcio pour voir une ancien château en ruine indiqué sur le guide vert, on emprunte une petit chemin caillouteux qui mène à une butte d’où l’on embrasse tout le paysage du golfe d’Ajaccio, on laisse la 206 et on entame le marche et tout à coup on entend un gros 4x4 se garer derrière notre voiture, le type (bien baraqué) vient vers nous et commence à nous parler avec son accent corse difficile à comprendre : « qu’est ce que vous faites là ? Qui vous a dit de venir ici ? » Et on lui répond que l’on voudrait voir le château un peu plus loin et il nous répond : « il n’y a pas de château ici !! » « Vous êtes sur mes terres ! » Et que l’on a rien a faire ici… et il s’en repart vers son 4x4, qu’est ce qu’on doit faire ? On décide de revenir à la voiture au cas où il aurait crevé les pneus ou autre. On est tombé sur le roi des idiots. On part donc faire la route en corniche qui mène aux îles Sanguinaires après Ajaccio, cette route est magnifique avec des bleus azurs dans la mer, terrible.

    Nous arrivons donc à la pointe de la Parata avec une tour génoise sur la butée, les Sanguinaires sont juste là devant nous en petit chapelet d’îles.

    On part ensuite vers la forêt de Chiavari, c’est une petite route étroite comme il y en a tant en Corse qui sillonne le maquis impénétrable, maintenant on comprend comment on arrive pas à trouver Yvan Colonna, nous voila devant l’ancien pénitencier abandonné, on se gare devant l’immense terre-plein et on va voir à l’intérieur de la battisse, les murs et le plafond sont immense. On repart vers Coti Chiavari un peu plus loin et on se gare au village pour prendre une petite bière fraîche à la terrasse d’un bar, il y a une vue splendide sur tout le golfe d’Ajaccio jusqu’aux îles Sanguinaires !!

    On redressant par la route côtière et on arrive à la presqu’île d’Isolella et sa tour génoise,

    cette presqu’île est un dédale de résidences secondaire, la il doit y avoir du pognon à n’en plus finir !! Il n’y a pas grand monde pour la plage on en profite donc pour y aller, c’est un coin paradisiaque il n’y a pas en fait de plages de sable mais ce ne sont que des rochers polis à fleur de mer avec vue sur Ajaccio de l’autre côté du golfe.

    Steph est le premier à se jeter à l’eau et il se rend compte qu’il y a des oursins partout au fond !!!

    Cette mauvaise nouvelle nous refroidit à David et à moi pour aller à l’eau,

    Steph décide de continuer sa baignade avec son masque parmis les oursins et comme il est toujours chanceux il ne se fera pas piquer de la soirée, cela nous empêche pas d’admirer ce coin féerique, on se croirait seuls au monde. En soirée on retourne au camping, après le repas à la nuit tombé on part ce promener à pied sur la plage de Porticcio pendant une bonne heure.