le trajet d'aujourd'hui : Carrigafoyle, Askeaton, Limerick, Killaloe, Mountshannon.


  • Le ciel est très couvert, à la limite de la pluie. Chris et moi sommes dans la tente à se reposer, on entend les italiens parler à côté, Chris qui comprend un peu l’italien, me fait signe qu’il va pas falloir traîner trop longtemps ici, les 2 italiens se disaient que si ils partent en 1er, ils auront plus de chance de ne pas se faire voir par le propriétaire du champs et qu’il valait mieux que ce soit les français qui se fassent engueuler qu’eux ». donc nous aussi on ne va pas prendre racine ici non plus, et puis il vaut mieux plier la tente tant qu’elle est encore sèche car rien ne dit qu’il ne va pas pleuvoir d’ici 1/2h. Pas la peine de déjeuner on verra après, on se tuera peut-être un paquet que biscuits en route. Mais aujourd’hui est un grand jour !!!!!!! C’est l’arrivée de Paskal ce soir à Limerick !!!!!! On commence le voyage à 3, j’espère que sont voyage va bien se dérouler, de toute manière si il a un quelconque problème il m’appelle. On quitte l’île et on s’arrête devant le château de Carrigafoyle, le château a sa base immergée dans l’eau du fleuve, celui là aussi a vu sa vie terminée en 1649 par vous savez qui ? Evidement … Oliver Cromwell,

    on ne s’éternise pas trop car il commence à pleuvoir. Une petite faim se fait sentir haut niveau du bas ventre, et on s’attaque un paquet de gâteaux, mais il n’en faut pas plus pour ouvrir un gros appétit, comme aujourd’hui c’est jour de fête, on s’arrête dans un petit resto en bord de route à Fannoy pour se mettre un gros « irish breakfast ». Pour 6€ nous avons une espèce d’assiette garnie à déborder !!! Plus lait, du café, du thé et toasts à volonté. Ça va nous faire le repas de midi en même temps : œufs fris, saucisses, bacon, boudin noir, gâteaux de pommes de terre, champignons, haricots grains et tomates. C’est gargantuesque, des trucs comme ça moi j’en raffole !!! C’est trop bon, mmmm !!!!!! Un petit coup de téléphone à Paskal pour lui dire qu’on ne l’oublie pas ce soir, tout ce passe bien pour lui il va partir de Biarritz. On s’arrête à Askeaton, la pluie ne tombe plus depuis quelques minutes, en se promenant dans le centre ville on se marre en voyant un employé municipal en train d’arroser les jardinières alors qu’il pleut depuis ce matin, le jardinier vient nous voir et nous propose de nous ouvrir le syndicat d’initiative, c’est super sympa.

    Il nous indique l’abbaye du village à voir absolument non loin de là. Sur ses conseils nous nous y rendons à pied, et il ne s’est pas trompé, l’abbaye d’Askeaton est en super état il ne manque plus que la charpente, un très beau cloître est au milieu de l’édifice, apparemment le cimetière est encore en service.

    Nous prenons la direction de Limerick, il va falloir trouver un camping dans la région, que l’on n’est pas besoin de faire 200 km pour aller chercher Paskal ce soir. En fait cet après-midi doit être tranquille et bien c’est tout le contraire qui va se produire, encore une fois impossible de trouver un camping dans le coin, on égraine tous les villages, tous les villages indiqués sur la carte Michelin n’existent plus, on passe par un village qui s’appelle Montpelier, on n’est pas dans le sud de la France pourtant … A Killaloe sous le très bon conseil de Christophe on va au syndicat d’initiative acheter un bouquin répertoriant tous les campings d’Irlande pour cette année. Le fameux pont de Killaloe on va le traverser quelques fois. Donc nous trouvons un camping à Mountshannon à 30km de Limerick, il n’y avait pas plus près. On arrive à l’accueil du camping, c’est une personne âgée qui tient la réception, sourd comme un pot je n’ai jamais vu ça !!! En plus il comprenait rien à ce qu’on lui disait, à la fin il nous demande d’où on vient : « de France » il n’a pas l’air de connaître, je rêve !! « De Paris !!! » et là il nous répond : « je ne connais pas », je suis sûr qu’il n’est jamais sorti de son compté celui là !!! On monte notre tente et celle de Paskal sur un endroit un peu surélevé, avec toute l’eau qui est tombée, c’est assez spongieux comme sol. Il est 19h00 c’est l’heure d’aller chercher Paskal à Limerick, il arrive dans 1/2h. On arrive à la gare de Limerick comme prévu, on aperçoit le bon Paskal avec son sac devant la gare, on veut lui faire une surprise en le surprenant par derrière mais il nous repère bien avant. Salut Paskal !!!!!!!!!! Salut les gars !!!!! Grandes accolades, que du bonheur de se retrouver à 3. Allé hop Paskal monte dans la voiture, « comment vas-tu ? Tu as fais bon voyage ? Ça pas été trop dur à Dublin pour prendre le bus set le train ? Tu as rien oublié ? … c’est géant !!!! Blablabla blablabla blablabla. De retour au camping, Paskal installe ses affaires dans la tente et direction la salle commune du camping pour préparer le dîner, on rencontre une famille de français de Normandie. On les retrouve sur le camping en lui-même, et re-discussion pendant 1h, ils viennent du nord de l’Irlande et nous conseillent le Donegal très sauvage, quelques auberges de jeunesse, mais pas celle de Galway. Pour fêter l’arrivée de Paskal, on va se faire une petite soirée au pub de Mountshannon, grandiose. Un monde fou de le pub et c’est soirée musique traditionnelle ce soir, il y a un petit groupe de 3 personnes avec guitare, banjo, accordéon, percus, la Guinness coule à flots, tous les gens du village son là, ça braille, ça chante, ça rigole, quelle ambiance !!! et la musique, toujours la musique, la jeune fille qui accompagne le groupe se met à chanter Molly malone (chanson populaire d’Irlande) à capella, un silence massif se fait dans le pub, tout le monde a les frissons, et à la fin c’est un tonnerre d’applaudissements, ensuite tout y passe l’hymne irlandais (the soldier song) chanté par tous les gens du pub, chansons révolutionnaires, et à la fin le groupe entame des reprises (Knockin' on heaven's door, …) c’est fabuleux, et toujours la Guinness, des pintes en veux tu en voilà !!!

    la serveuse a été élue meilleure serveuse d’Irlande l’année dernière, quelle fierté !!! Pour Paskal s’est une bonne entrée en matière !!!! On fait la connaissance d’u hollandais de 18 ans, hyper sympa il fait l’Irlande à pied et loge en ce moment avec un camp de vacance allemand pas loin d’ici, on discute pas mal de temps avec lui. Il est temps de rentrer et une fois dans la tente la tête est comment dire … assez lourde, quel mal de crâne !!!