18 aout


le trajet d'aujourd'hui : Bonifacio, Porto-Vechio, Corte.


  • Le matin au moment de vouloir démarrer la voiture pas de bol je coince la clé dans le naiman du démarrage de la 206 !!! Clé bloquée. Quelle haine on est immobilisé et il faut absolument continuer le voyage car dans 3 jours on à le ferry à Bastia. Evidement à l’accueil du camping ils ne savent pas m’indiquer de garagiste à proximité. Je téléphone donc à l’assistance 24/24 de mon assurance qui m’indique qu’il faut contacter le garage Peugeot de Porto-Vecchio, ce que je m’empresse de faire et je leur demande combien de temps la voiture risquerait d’être immobilisé, ils me répondent que ça peut durer 5min comme 5 jours …mais qu’ils vont envoyer quelqu’un et un moment plus tard le dépanneur arrive, un type hyper sympa qui démonte le volant et y envoie du degripant dans le naiman et ensuite il arrache la clé avec une pince pour pas la casser !!! Sauvé. Il nous dit que c’est du sable et de la poussière qui a du se mettre dans le naiman et qui a tout bloqué et nous recommande d’acheter une bouteille de dégrippant nous l’avons remercié mille fois car il nous a sauvé d’une galère pas possible, mais on va devoir passer régler la facture au garage de Porto-Vecchio. Au petit-dej c’est la guerre contre les guêpes qui arrivent pour becter la confiture, Steph s’empare de la ‘sponge ‘ pour les chasser. On quitte alors la région de Bonifacio pour rejoindre Porto-vecchio et dans cette dernière on est pris dans bouchons ce qui nous retarde d’autant plus pour trouver le garage Peugeot, on le trouve enfin en sortant de la ville et je vais payer le dépannage à l’accueil où il y a une secrétaire plutôt très mignonne ce qui fait passer la pilule de la facture (je serai remboursé plus tard à notre retour), on s’arête au Casino pour faire quelques courses. On arrive à Corte

    et direction de suite le Weldom pour acheter une bouteille de dégrippant et une recharge de gaz pour le butagaz. On prend ensuite un camping juste avant l’entrée de Corte. On se promène dans les rues de l’université au bas de la ville, Corte est dans une large vallée au milieu des montagnes et une partie du village est sur un promontoire rocheux qui donne un air très typique aux maisons. David remarque des souvenirs, des drapeaux, des cagoules à la gloire du FLNC c’est la première fois que l’on voit ça. On s’arrête ensuite dans une petite boulangerie pour se prendre des chocolatines, on retourne au camping pour se faire une petite partie de pétanque.